Les conséquences du divorce

Famille

Avocat en droit de la famille à Montpellier

Le droit de la famille est la matière qui donne naissance à un très fort contentieux. En effet, cette matière regroupe plusieurs domaines, tels que la séparation des époux, le règlement d'une succession, l'exercice de l'autorité parentale. 
 
Ainsi, forte de son expérience, Me BIDKI vous informe et vous assiste dans toutes ces étapes. 

Les conséquences du divorce :

Lorsque le divorce est prononcé, ses effets au niveau personnel agissent immédiatement, à savoir la disparition des devoirs conjugaux de chaque époux, la liberté nuptiale ou encore la disparation des liens d’alliance. À la suite de la séparation, le conjoint perd également ses droits d’usage du nom de son ancien mari.

La deuxième conséquence du divorce se porte sur les enfants. Pour la négociation des termes de l’autorité parentale ou encore de la garde des enfants, faites appel à votre avocat en droit de la famille.
 
Étant présente dans le domaine depuis des années, Maître FatimZahra BIDKI saura représenter vos intérêts et vous aider à négocier du droit de visite et d’hébergement. Chaque parent est également tenu d’assurer l’entretien de ses enfants en matière d’éducation, d’alimentation, de scolarité ou de confort. Maître FatimZahra BIDKI peut aussi intervenir pour la négociation du montant de la contribution à l’entretien des enfants.
 
Le dernier effet du divorce pour le couple est centré sur le patrimoine et la liquidation du régime matrimonial. Dans la plupart des cas, le partage des biens et le régime marital en cas de divorce sont mentionnés dans le contrat de mariage, mais dans le cas contraire, n’hésitez pas à solliciter Maître FatimZahra BIDKI afin de défendre vos droits pour un partage des biens amiables ou judiciaires. Elle reste également à vos côtés pour une demande de prestations compensatoires.

Les procédures hors divorce

Maître FatimZahra BIDKI assiste également les couples sous PACS, en union libre ou en concubinage pour leur procédure de séparation de couple non marié.
 
Étant donné qu’il n’existe pas de contrat de mariage, la séparation sera moins conflictuelle que pour un couple marié, mais la présence d’un avocat reste indispensable pour vous conseiller et vous représenter durant les audiences devant le juge des affaires familiales.
 
Pour une rupture de PACS ou de concubinage, n’hésitez pas à demander à Maître FatimZahra BIDKI de vous accompagner à chaque étape de la démarche.