Honoraires

Le cabinet d’avocat à Montpellier de Maître FatimZahra BIDKI s’engage à vous garantir la transparence de ses honoraires qui se fixeront toujours avec votre accord. D’ailleurs, elle vous informera des conventions pratiquées par le cabinet dès la prise de contact.

La rémunération de l’avocat

La transparence des honoraires est un point d’honneur que Maître FatimZahra BIDKI a toujours su respecter dans le but d’instaurer une relation de confiance avec ses clients. Ainsi, vous pourrez choisir entre une rémunération basée sur un tarif horaire ou forfaitaire, selon les besoins de votre dossier et votre situation financière. Notez par ailleurs que les honoraires sont composés de la rémunération de l’avocat (fixée dès l’ouverture du dossier, des frais de justice engagés par le cabinet ainsi que les débours dont les frais des experts, honoraires de l'huissier, etc.).
 
Sachez que plusieurs facteurs entrent en jeu dans la procédure de fixation des honoraires, notamment la notoriété et l’expérience de l’avocat, la nature de l’affaire et sa complexité, la spécialisation de l’avocat intervenant, la rapidité de l’intervention et les diligences effectuées, le résultat attendu et les possibilités financières du client.
 
La loi stipule que la méthode de fixation des honoraires et le montant de la rémunération devront être mentionnés dans une convention écrite qui sera signée par les deux parties. Pour finir, dans l’obligation de répondre aux informations légales, votre avocat au Barreau de Montpellier vous informera sur les taux de TVA applicables.

Les conventions d’honoraires

L’honoraire au temps passé

Dans le cas où le client souhaite opter pour un tarif horaire, les deux parties conviennent du taux horaire sur lequel sera basé le calcul des honoraires. À la clôture du dossier, l’avocat renseigne le client sur le nombre d’heures passées à l’étude et au traitement du dossier.

L’honoraire au forfait

Il s’agit de convenir d’une rémunération globale et définitive pour une prestation précise. Au fur et à mesure de l’avancement du dossier, si une nouvelle diligence doit être effectuée, elle fera l’objet d’une nouvelle convention d’honoraires.

L’honoraire complémentaire de résultat

Les deux parties peuvent également convenir d’une rémunération basée sur le résultat obtenu lors du recours en Justice, mais cette pratique étant interdite par la loi, le client devra payer une rémunération minimum à son avocat et y ajouter un complémentaire de résultat dans le cas où la décision juridique est en sa faveur.

La protection juridique

L’assurance protection juridique est une garantie incluse dans les contrats d’habitation et les contrats auto. En principe, elle permet à un assuré de bénéficier des conseils ou de l’assistance d’un avocat en cas de litige avec un tiers. C’est donc sa compagnie d’assurance qui prendra en charge les honoraires de l’avocat.